Dieu mon réconfort - Pr P. Péchoux

01 mai 2020 - 1388 vues
Télécharger le podcast

L’un des drames de la pandémie et du confinement est la situation des personnes âgées dans les EHPADs. Les Etablissement d’hébergements pour personnes âgées dépendantes.

Viendra le temps des questionnements, des remises en cause et des mesures à prendre pour une meilleure prise en charge de ces personnes.

Aujourd’hui, nous pouvons penser à tout le personnel qui s’occupe de ces personnes âgées, personnel dont la santé est mise en danger et qui se dévoue pour la plupart avec peu de moyens et sans pouvoir être raisonnablement protégées.

Et bien sûr nous pensons à toutes ces personnes âgées qui selon l’expression consacrée, payent un lourd tribut à la pandémie. Il y a toutes celles qui meurent directement à cause de l’infection mais aussi toutes celles qui meurent de l’isolement. Ces personnes très âgées, dont la visite quotidienne d’un enfant, d’un proche les accompagnait pour le repas et qui aujourd’hui refusent de se nourrir. Ces personnes âgées dont la vieillesse ou la maladie leur fait perdre peu à peu conscience de la réalité et pour qui, là encore des visites régulières étaient nécessaires pour ne pas complètement perdre pied.

Une lecture m’a beaucoup marquée il y a quelques années, celle du prêtre Henry Bissonnier, dans le livre publié fin 1987 : la souffrance et le souffle, pathologie et vie de l’esprit.

Ce qui m’avait marqué et que j’ai retenu jusqu’à aujourd’hui, était la certitude de cet homme, que les personnes en situation de vieillesse ou de handicap et avec lesquelles il devenait impossible de communiquer étaient néanmoins accompagnées par Dieu, par son souffle dans une intimité avec le divin qui nous échappait.

J’ai besoin de me consoler avec cette espérance. Que dans mon incapacité à être présent auprès d’être chers mais confinés loin de moi et enfermés dans la maladie ou la vieillesse, je peux avoir l’assurance que le souffle de Dieu, son Esprit est auprès d’eux dans un ministère de consolation et de paix.

Je finirai, sous forme d’hommage par une citation d’Henry Bissonnier. Que nous sachions faire notre sa vision. Que Dieu vous bénisse.

« Ma raison de vivre après Dieu lui-même aura été la valeur unique de l’homme, de toute femme et de tout homme quel que soit son état physique, social ou moral. »